Amadou Amal, Djaïli – Les impatientes

Collas – 4 septembre 2020

4ème de couverture

Ramla, Hindou et Safira. Trois femmes, trois histoires, trois destins liés.
Ce magnifique roman retrace le destin de Ramla, 17 ans, arrachée à son amour pour être mariée de force avec Alhadji Issa, un homme riche et déjà marié. Hindou, sa soeur du même âge, est contrainte d’épouser Moubarak, son cousin, alcoolique, drogué et violent. Quant à Safira, 35 ans, la première épouse d’Alhadji Issa, elle voit d’un très mauvais oeil l’arrivée dans son foyer de la jeune Ramla, qu’elle veut voir répudiée.
Pour les aider dans cette étape importante et difficile de leur vie, leur entourage ne leur donne qu’un seul et même conseil : patience !
Mariage précoce forcé, viol conjugal, consensus et polygamie, avec Les Impatientes, Amal brise les tabous en dénonçant la condition de la femme dans le Sahel et nous livre un roman bouleversant sur la question universelle des violences faites aux femmes.

Mon avis

Basé sur l’histoire vraie de l’auteure, ce livre court et révoltant dépeint le sort de 3 femmes au Sahel, au sein d’une communauté dans laquelle le mâle règne en maître suprême.

Elles sont jeunes, elles ont des rêves et de l’ambition mais… elles n’ont strictement rien à dire, rien à décider, rien à espérer dans cette société gouvernée par les pères, les oncles et les maris. Tout ce qu’on leur demande, ou plutôt ce qu’on exige d’elles, c’est munyal, munyal, patience, patience. Mais patience pour quoi ? Patience pour parvenir à supporter les humiliations, les mariages forcés, les coups, les viols conjugaux. Car, si elles sont traitées de la sorte, à qui la faute ? A elles bien entendu!

Je ne sais pas ce que j’ai trouvé le plus révoltant : l’attitude des hommes ou celle de toutes ces tantes qui, ayant pour la plupart vécu le même calvaire que ces jeunes filles, s’arrogent pourtant le droit de les sermonner et de les convaincre que tout est de leur faute. Que leur quotidien pourrait être bien meilleur si elles faisaient preuve d’un peu plus de munyal, munyal.

Un témoignage poignant d’un quotidien inconcevable pour nous, occidentales.

Le paradis d’une femme se trouve aux pieds de son époux.

3 réflexions sur « Amadou Amal, Djaïli – Les impatientes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s