Garnault, Danino – Pulsions

Auto Edition – 14 juin 2020

4ème de couverture

Après avoir fait sa connaissance dans la nouvelle « Les hémorroïdes ensoleillées de Tata Bergamote », voici une nouvelle enquête où la patience de Nicole Salon sera mise à rude épreuve !
Se remettant d’une explosion qui a laissé la policière plusieurs mois sans activité professionnelle, Tata doit s’adapter entre la perte d’un être cher et les tribulations auxerroises d’un tueur en série dans la nature. Avec Poupée et USB, son équipe de choc, elle part à la recherche de ce criminel, mais aussi de ses propres pulsions et de ses émotions.
Une Tata plus mûre mais aussi plus sombre, compensant avec son verbe haut et ses frasques libertines, un chemin de croix vers le pardon et la rédemption. Laissez-vous happer par son langage fleuri et folklorique et accrochez vos ceintures ! Ou plutôt, débouclez-les !

Mon avis

Lorsque Danino m’a envoyé son livre, il m’a dit « courage, sois forte ».  Comme il avait tort !  Je n’ai pas vu le temps passer en compagnie de Tata, Poupée, Pantoufle et USB dont j’ai dévoré les aventures en un après-midi.

Certes, ce livre est complètement déjanté et le vocabulaire ainsi que les attitudes de Tata sont hauts en couleurs, mais il est à l’image du Danino que je suis depuis un petit temps sur les réseaux sociaux et dont j’apprécie l’humour. 

Du menton, elle désigna sa collègue qui les regardait, la bouche ouverte et les yeux aussi vifs que ceux d’une carpe essoufflée après une compétition de trampoline. 

J’ai eu un véritable coup de cœur pour Tata, cette grande gueule au cœur tendre.

J’ai ressenti plein de choses et tu m’as parlé avec ta bouche, ton visage, tes mains.

– C’est un peu ça, ouais.

– C’est touchant. Toi qui ne montre jamais rien d’habitude.

– Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis. Et ça, je l’ai toujours pensé, s’amusa Tata.

– Là, tu retournes dans ta carapace, ma belle. Tu te caches derrière tes rires, quand ce n’est pas derrière ton langage fleuri.

– Je ne sais pas montrer mes sentiments, de toute façon.

– La preuve que si, regarde ce que tu viens de faire.

Danino n’oublie pas ses copains des réseaux sociaux dans ce livre, les petits clins d’œil sont nombreux.  Parfois piquants, mais surtout très marrants.  Lorsque l’on connaît les personnes auxquelles il fait référence, on rit à gorge déployée !

Mais Danino sait également se montrer très tendre et sympathique, notamment lorsqu’il parle de Virginie Sarah Lou :

Elle fut accueillie par Virginie Saraloupe, une jolie petite minette pleine de charme de trente-cinq ans, dont le visage était éclairé par un sourire envoûtant. C’était la spécialiste maison des piercings. Son plaisir était de faire des trous dans les gens et le soir, dans l’intimité de son appartement, elle remplissait les âmes en écrivant des romans feel good.  Cette fille faisait le grand écart en matière d’art. 

En résumé, si vous cherchez une lecture atypique dans laquelle on ressent à chaque page que l’auteur s’est fait plaisir et si vous êtes capables de ne pas tout prendre au 1er degré, ce livre est fait pour vous !

2 réflexions sur « Garnault, Danino – Pulsions »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s