Malot, Laurent – Que Dieu lui pardonne

XO Editions – 14 janvier 2021

4ème de couverture

Maya a dix-sept ans. Lorsqu’elle décide d’échapper à la violence de son père, elle trouve refuge à Fécamp, au pied des falaises. Elle se reconstruit et peut enfin se rêver un avenir : elle sera architecte.
Mais dans l’appartement mitoyen du sien, quatre enfants, de six à douze ans, sont la proie d’un homme tyrannique. Son combat, désormais, n’est plus seulement de sauver son âme, mais de les protéger.
Jamais elle n’aurait imaginé que les choses se passeraient ainsi. Elle va agir avec son cœur. Sans réfléchir. Que Dieu lui pardonne. Comme il pardonne aux lâches. Aux misérables
Avec pudeur et simplicité, Laurent Malot écrit sur des drames qui touchent des milliers de femmes et d’enfants.

Que Dieu lui pardonne est une histoire poignante d’où jaillit la lumière, pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Une formidable ode à l’amour.

Mon avis

C’est avec pudeur et une bonne dose de tendresse que Laurent Malot aborde un thème extrêmement violent, à savoir la violence faite aux femmes et aux enfants.

Sans détails sordides, sans caricatures, ce livre est un hommage au courage, à la force, à la construction, à la reconstruction.

Une lecture dont je ressors profondément émue.

Plus il cognait, plus je le fixais dans les yeux. J’arrivais même à sourire, des fois. Ca l’énervait.

Je la crois. Je l’ai fait, moi aussi. La douleur est un animal étrange qui se laisse parfois apprivoiser. Elle peut devenir une alliée qui permet d’offrir le plus beau regard de défi. C’est terrible, pour un bourreau, de se rendre compte que ses coups ne portent plus. Il en est désorienté, il ne comprend plus une situation qu’il pensait dominer et s’interroge sur ce qu’il est en train de faire. Dans une seconde de lucidité, il entrevoit la sous-merde qu’il est et chercher une échappatoire capable de préserver sa dignité. Ca ne marche jamais. Qu’il sourie en feignant sa toute-puissance ou qu’il se répande en excuses, il sait qu’il est pitoyable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s