Carrisi, Donato – La maison des voix

Calmann-Lévy – 4 novembre 2020

4ème de couverture

Florence, de nos jours. Pietro Gerber est un psychiatre pour enfants, spécialiste de l’hypnose. Il arrive ainsi à extraire la vérité de jeunes patients tourmentés.

Un jour, une consoeur australienne lui demande de poursuivre la thérapie de sa patiente qui vient d’arriver en Italie.
Seul hic, c’est une adulte. Elle s’appelle Hanna Hall et elle est persuadée d’avoir tué son frère pendant son enfance.

Intrigué, Gerber accepte mais c’est alors qu’une spirale infernale va s’enclencher : chaque séance d’hypnose révèle plus encore le terrible passé d’Hanna, mais aussi qu’elle en sait beaucoup trop sur la vie de Gerber. Et si Hanna Hall était venue le délivrer de ses propres démons ?

Mon avis

J’avais beaucoup aimé « Le Chuchoteur » du même auteur et me faisais donc une joie de lire son dernier né, « La Maison des Voix ».  Malheureusement, je n’ai pas du tout accroché à cette intrigue qui m’a semblée un peu (beaucoup) tirée par les cheveux.

Je n’ai pas accroché aux personnages non plus et celui qui m’a le plus déçue est l’un des personnages principaux, le psychologue Gerber (c’est quoi ce nom d’ailleurs ? Je présume qu’en italien il n’a pas la même signification qu’en français…) qui m’a semblé niais et très peu crédible.

C’est dommage car le pitch était assez intéressant mais au final je me suis ennuyée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s