Ben Jelloun, Tahar – Le miel et l’amertume

Gallimard – 7 janvier 2021

4ème de couverture

Tanger, au début des années 2000. Un pédophile abuse de jeunes filles en leur faisant miroiter la publication de leurs poèmes dans son journal. Il agit en toute impunité, sans éveiller le moindre soupçon. Ce roman raconte l’histoire d’une de ses victimes, Samia, une jeune fille de seize ans. Elle ne se confie pas à ses parents, mais consigne tout dans son journal intime, qu’ils découvriront bien après son suicide.
A partir de cette tragédie, les parents de Samia basculent dans un désordre qui révélera leurs lâchetés et leurs travers. Le père, homme intègre, rejoint la cohorte des corrompus. Ensemble, ils s’abîment dans une détestation mutuelle aussi profonde que leur chagrin.

La lumière viendra d’un jeune immigré africain, Viad. Avec douceur et bienveillance, il prendra soin de ce couple moribond. Viad panse les plaies et ramène le souffle de la vie dans la maison.
Le pauvre n’est pas celui qu’on croit. Et le miel peut alors venir adoucir l’amertume de ceux qui ont été floués par le destin.

Mon avis

Voici un livre dont la construction m’a terriblement déçue.  En effet, « Le jour funeste de la tragédie », à savoir le suicide de Samia, ne survient qu’à la fin du roman et mis à part un chapitre dans lequel elle relate, également vers la fin du roman, la violence dont elle a été victime, Samia est malgré tout un personnage secondaire qui ne s’exprime pas énormément.

Dès lors, pour le lecteur qui n’aurait pas lu le résumé de l’histoire lors de l’achat du livre (et oui, cela arrive plus fréquemment qu’on ne le croit), il s’agit plutôt ici de l’histoire de l’érosion d’un couple.

Personnellement, j’ai lu le résumé avant l’achat et me suis sentie flouée à la fin de cette lecture qui promettait « Ce roman raconte l’histoire d’une de ses victimes, Samia, une jeune fille de seize ans. Elle ne se confie pas à ses parents, mais consigne tout dans son journal intime, qu’ils découvriront bien après son suicide. »

Cependant, la plume de Tahar Ben Jelloun étant excellente, ce roman m’a néanmoins offert un agréable moment de lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s