Edvardsson, Mattias – Une famille presque normale

Pocket – 15 octobre 2020

4ème de couverture

Il n’existe pas de famille normale.

Faites connaissance avec la famille Sandell. Le père, Adam, est un pasteur respecté dans la petite ville de Lund, en Suède. Sa femme, Ulrika est une brillante avocate. Leur fille, Stella, dix-neuf ans, s’apprête à quitter le foyer pour un road trip en Asie du Sud-Est. C’est une famille normale, une famille comme les autres. Et comme toutes les autres familles de la ville, les Sandell sont horrifiés quand un important homme d’affaires, Christopher Olsen est retrouvé assassiné. Ils le sont plus encore quand, quelques jours plus tard la police vient arrêter Stella. Comment pouvait-elle connaître Olsen, et quelles raisons auraient pu la pousser à le tuer ? Il ne peut s’agir que d’une erreur judiciaire.

Dans ce récit en trois parties, chacun des membres de la famille tente à son tour de recomposer un puzzle dont il n’a pas toutes les pièces. C’est d’abord Adam qui s’exprime, puis Stella, et enfin Ulrika. Chaque fois, de nouvelles perspectives se font jour, la version précédente est remise en question, la vérité s’échappe. La seule évidence qui s’impose très vite, c’est qu’il n’existe aucune famille « normale ».

Plus qu’un thriller, une découverte exceptionnelle.

Mon avis

Christopher Olsen, richissime homme d’affaires de 32 ans est retrouvé mort, dans une plaine de jeux.  Tout porte à croire que Stella, jeune fille de 19 ans, a commis ce meurtre.

Ce livre est constitué de trois parties, laissant la parole successivement au père, à l’adolescente et à la mère.  Nous découvrons ainsi l’histoire de cette famille, les événements qui ont mené au drame et bien entendu l’incompréhension totale des parents qui pensaient connaître leur fille.

« Stella Sandell est suspectée de meurtre. »

Aucun parent ne peut envisager entendre un jour le nom de son enfant cité dans un tel contexte. Quiconque a eu son bébé couché sur son ventre avec ses pieds miniatures qui gigotent et son rire qui gargouille ne peut imaginer une chose pareille. Ca arrive aux autres. Pas à nous.

Ce choix de style de narration pourrait de prime abord laisser craindre une répétition des faits mais fort heureusement il n’en est rien, chaque membre de la famille venant plutôt compléter ou développer les faits relatés par les autres.

Une écriture impeccable, des chapitres courts, des personnages fouillés et un suspense maintenu jusqu’à la toute fin : tous les éléments sont réunis afin de passer un excellent moment de lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s