Smith, Ali – Hiver

Grasset – 10 février 2021

4ème de couverture

Sophia Cleves a proposé à son fils Art – avec qui elle entretient des relations plutôt distantes – de venir passer Noël dans sa grande maison en Cornouailles.
A cette occasion, il était prévu qu’il lui présente sa petite amie Charlotte. Sauf que Charlotte rompt avec Art. Ce dernier ne voulant pas se désavouer devant sa mère, il propose à une jeune femme rencontrée à un arrêt de bus de jouer le rôle de Charlotte le temps des fêtes de fin d’année.
Une fois sur place, le faux couple se rend compte que la mère d’Art ne va pas bien. Son comportement est erratique, et elle semble confuse. Art appelle sa tante Iris au secours, bien que les deux femmes ne se soient pas parlé depuis trente ans.

Un drôle de week-end commence alors : le souvenir d’autres fêtes de Noël surgit, la mémoire de l’enfance commune aussi, puis la brouille autour des choix idéologiques des deux soeurs refait surface. Car Sophia est une femme d’affaires à la retraite, alors que sa soeur Iris a consacré sa vie au militantisme politique et n’a renié aucune de ses convictions.

L’hiver, pour Ali Smith, est la saison des ruptures, des convictions qui nous séparent, avant d’être celle des retrouvailles. Son regard sur les faux-semblants de nos sociétés à l’ère de la post-vérité est impitoyable, tendre et drôle à la fois, portée par une langue d’une grande poésie.

Mon avis

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire, ce qui explique pourquoi j’ai mis autant de temps à faire mon retour de lecture. 16 jours pour lire un livre, du jamais vu en ce qui me concerne !

J’ai aimé la façon dont Ali Smith joue avec les mots ainsi que les interactions entre les deux soeurs mais je n’ai malgré tout pas été emportée par l’histoire qui demande, à mon sens, beaucoup trop d’analyse et de réflexion. Au vu du résumé, je m’attendais à une lecture légère et divertissante et c’est peut-être là que réside le problème : je n’étais pas dans l’état d’esprit adéquat pour une telle lecture.

Je pense très sincèrement être totalement passée à côté de cette histoire et serais incapable d’en faire un compte-rendu plus détaillé.

Ceci étant, je ne suis pas en train de suggérer d’ignorer ce livre qui sortira le 10 février 2021 aux Editions Grasset car je dois admettre qu’Ali Smith écrit bien. Ce n’est tout simplement pas mon style de littérature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s