Menegaux, Mathieu – Femmes en colère

Grasset – 3 mars 2021

4ème de couverture

Cour d’Assises de Rennes, juin 2020, fin des débats (auxquels le lecteur n’a pas assisté): le président invite les jurés à se retirer pour rejoindre la salle des délibérations. Ils tiennent entre leurs mains le sort d’une femme, Mathilde Collignon. Qu’a-t-elle fait ? Doit-on se fier à ce que nous apprennent les délibérations à huis-clos, ou à ce que révèle le journal que rédige la prévenue qui attend le prononcé du jugement ?

Accusée de s’être vengée de manière barbare de deux hommes ayant abusé d’elle dans des circonstances très particulières, Mathilde Collignon ne clame pas son innocence, mais réclame justice. Son acte a été commenté dans le monde entier et son procès est au cœur de toutes les polémiques et de toutes les passions. Trois magistrats et six jurés populaires sont appelés à trancher. Doivent-ils faire preuve de clémence ou de sévérité ? Vont-ils privilégier la punition, au nom des principes, ou le pardon, au nom de l’humanité ? Avoir été victime justifie-t-il de devenir bourreau ?

Nous plongeons en apnée dans cette salle des délibérations d’un jury de cour d’assises. Neuf hommes et femmes en colère qui projettent sciemment ou inconsciemment sur l’écran de cette affaire le film intérieur de leur propre existence…

Mon avis

J’ai envie aujourd’hui de vous parler d’un petit bijou que j’ai dévoré en quelques heures : Femmes en colère de Mathieu Menegaux.

Après 3 années d’incarcération, Mathilde attend maintenant l’issue de son procès. Les jurés viennent de se retirer afin de délibérer sur son sort.

Le lecteur est invité à partager les pensées de Mathilde dans ce cachot au sein du palais de justice mais également à suivre les délibérations des jurés. C’est de cette façon que le lecteur prendra connaissance, petit à petit, de ce qui a mené Mathilde à être accusée d’actes de torture.

Quand je pense que, dans ce procès, je suis l’accusée et que les deux salopards sont les parties civiles. Je voudrais tout reprendre à zéro. Je voudrais qu’on remette les choses à leur place : je suis la victime et ils sont les bourreaux.

Un roman court, intense, révoltant, passionnant, haletant.

Force est de constater qu’il reste encore énormément de chemin à parcourir afin de parvenir à une véritable égalité des sexes. Merci donc à Mathieu Menegaux de se positionner du côté des femmes dans cet ouvrage.

2 réflexions sur « Menegaux, Mathieu – Femmes en colère »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s