Soltani, Vanessa – Arborescence

Auto-édition – 20 janvier 2021

4ème de couverture

Elle a 4 ans et elle est différente. Elle ne le sait pas encore mais elle est autiste Asperger. À vouloir comprendre le monde à sa manière, elle affronte ses « bizarreries » et le jugement des autres au gré d’instants de grâce et de disgrâce qui s’entremêlent en dents de scie. Oubliez l’histoire romanesque telle que vous pourriez l’imaginer. Lire Arborescence, c’est tout d’abord entrer en lecture expérimentale où l’épopée se focalise uniquement sur un état d’esprit. Les personnages secondaires ont peu d’importance. La chronologie et l’intrigue n’existent pas. Juste une protagoniste en quête d’elle-même, avec pour objectif principal inconscient : dénouer les traits caractéristiques d’une petite fille autiste Asperger.

Mon avis

Aujourd’hui paraît un livre magnifique : Arborescence, écrit par Vanessa Soltani.

J’ai eu la chance de croiser la route de Vanessa il y a quelques mois, lorsqu’elle cherchait des bêta-lecteurs.  De fil en aiguille, nos échanges se sont intensifiés et une belle complicité (virtuelle) est née.

Vanessa se sent différente depuis l’enfance mais ce n’est que récemment que le diagnostic a enfin pu être posé : elle est autiste Asperger.

Avec Arborescence, Vanessa nous offre une incursion dans la tête d’une petite fille de 4 ans que ses camarades de classe trouvent pour le moins bizarre, étant déroutés par ses attitudes et son mode de fonctionnement.

Dans ce livre, pas de chronologie ni d’intrigue.  Juste la vraie vie.  Vanessa nous dévoile l’état d’esprit et le fonctionnement du cerveau de cette petite fille pas comme les autres.  Les premières pages sont assez déroutantes car il est très difficile pour une personne non Asperger de suivre un raisonnement qui semble à première vue extrêmement chaotique.  Mais grâce à la structure qu’a choisie Vanessa, le lecteur parvient rapidement à comprendre cette petite fille et surtout, à s’y attacher.

On se retrouve ici dans de l’intime et c’est un merveilleux cadeau que nous fait Vanessa.  En effet, il est très difficile pour les personnes atteintes d’Asperger d’aller vers les autres et de se confier.  Mesurez-donc l’ampleur des difficultés surmontées par l’auteure pour se dévoiler !

Avec Arborescence, Vanessa fait son coming-out et ambitionne de pouvoir venir en aide aux autres, à toutes ces personnes qui se sentent différentes, qui n’ont peut-être pas encore été diagnostiquées, aux plus jeunes qui luttent pour comprendre et appréhender leur mode de fonctionnement différent de la norme. 

Mais ce livre n’est pas uniquement destiné aux autistes Asperger ou à leurs proches.  Il vous est destiné à vous, à moi, au plus grand nombre possible, afin de permettre à tout un chacun d’être sensibilisé par ce trouble et, qui sait, pouvoir venir en aide le plus rapidement possible aux enfants différents et leur éviter ainsi une bien trop longue attente, telle que vécue par Vanessa, jusqu’au diagnostic.

Pour tout cela, je dis bravo et surtout merci Vanessa.  Merci pour ce livre, pour votre confiance, pour nos échanges et surtout, merci d’être la belle personne que vous êtes.