Le Bihan, Samuel – Un bonheur que je ne souhaite à personne

Flammarion – 31 octobre 2018

4ème de couverture

Lorsque Laura apprend que César, son fils cadet, est autiste, elle décide de fonder une association offrant des méthodes alternatives, afin de lui éviter une structure psychiatrique.

Mon avis

Mais quel beau livre ! Et dire que c’est un premier roman pour cet auteur ! Chapeau bas.

Que d’émotions ressenties face à cette mère qui déplace des montagnes pour son enfant « différent ». Une maman comme nous toutes, avec ses craintes, ses rêves, ses envies, son amour, sa rage, son coeur de lionne.

Et tout ça, cerise sur le gâteau, écrit par un homme. Bravo Mr le Bihan d’avoir si bien compris et retranscrit la psychologie féminine. Si j’avais lu votre livre sans en connaître l’auteur, j’aurais mis ma main à couper qu’il avait été écrit par une femme.

Merci, merci, merci.