Giraud, Delphine – Doucement renaît le jour

Fleuve Editions – 14 janvier 2021

4ème de couverture

Connie, jeune femme au caractère bien trempé, a réalisé
son rêve de devenir fleuriste et gère sa boutique d’une main de maître. Mais le jour où elle découvre une ancienne photo d’elle à côté d’un petit garçon, toutes ses certitudes s’effondrent. Qui est cet enfant ? Acculé, son père lui avoue qu’il s’agit de Mat, son petit frère. Victime d’un accident à l’âge de deux ans, il est resté tétraplégique et communique peu avec le monde extérieur. Connie l’a effacé de sa mémoire. Emportée par son désir de connaître son frère et de rattraper le temps perdu, elle oublie alors une question essentielle : pourquoi ses parents ont-ils préféré lui cacher la destinée de Mat pendant si longtemps ? Elle ignore encore ce qu’il en coûte de remuer le passé…

Mon avis

En alternant passé et présent, l’auteure nous dévoile l’histoire de Connie et de sa famille.  Une famille brisée à cause de l’accident qui a laissé Mat, le petit frère de Connie, tétraplégique. 

Connie est maintenant adulte et décide de (re)découvrir ce frère dont elle a ignoré l’existence depuis bien trop longtemps.  Avec beaucoup de douceur, de pudeur et de bienveillance, Delphine Giraud nous embarque dans les secrets de famille et traite avec justesse les dégâts que ceux-ci peuvent causer.

Les personnages sont attachants et tous ont leur place et leur nécessité dans cette histoire qui aborde également les thèmes du handicap, du dépassement de soi, du refus de l’engagement et de la dépression.

Ce feel-good aurait facilement pu verser dans la mièvrerie mais fort heureusement il n’en est rien, l’auteure nous réservant une petite intrigue parfaitement menée et un twist final assez surprenant.

Je remercie Fleuve Editions ainsi que NetGalley pour ce livre qui m’a donné un petit coup de boost et procuré un excellent moment de lecture.