Martin, Romain R. – Vermines

Flamant Noir – 2 octobre 2017

4ème de couverture

Bourganeuf, petite commune isolée dans la Creuse.

Arnaud Vallaud, jeune taxidermiste asocial et cynique, impose le respect par sa verve et sa mauvaise foi.
Accompagné de Pascalin, le brave du village, il tient une boutique et mène une vie très monotone jusqu’au jour où une armoire normande écrase son chien.

Son quotidien se transforme alors en une série d’aventures burlesques et tragiques.

Hasard, accident ou vengeance ?
On n’est jamais aussi seul qu’on le croit…

Mon avis

Il y a quelques jours, je faisais la connaissance de Romain R. Martin grâce à un live (qu’il vous est possible de revoir ici) organisé par Iris Noir Bruxelles.  Cet homme m’a émue par sa sincérité, ses valeurs et son amour de la langue française.

C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de plonger dans son premier roman, à la découverte de son univers littéraire.  Et quelle belle découverte !

Ce roman se lit d’une traite et entraîne le lecteur dans la tête d’Arnaud, un être vil, manipulateur et odieux que nous suivons tout au long d’un périple complètement déjanté.  Accompagné de son « ami », l’idiot du village qui lui est particulièrement touchant, Arnaud trace sa route sans sentiments ni considération pour qui que ce soit d’autre que sa petite personne.

Ce roman bourré d’humour noir n’est ni un thriller, ni un polar et beaucoup le considèrent comme inclassable.  En ce qui me concerne, je le classerai tout simplement dans la catégorie des pépites.