Loubry, Jérôme – De soleil et de sang

Calmann-Lévy – 2 septembre 2020

4ème de couverture

Dans ce quartier chic de Port-au-Prince s’élèvent de belles demeures de pierre entourées de palmiers, de flamboyants et d’arbres orchidées. C’est là que, pour la deuxième fois en une semaine, un couple est retrouvé assassiné dans sa chambre. Deux corps mutilés gisant au pied du lit conjugal. La presse titre déjà sur une série de « crimes vaudous ».
Pourtant l’inspecteur Simon Bélage refuse de tomber dans la superstition. Sur cette île, la corruption et le trafic d’enfants font plus de ravages que le terrible Baron Samedi, le dieu des morts. Simon sait avec certitude que ces crimes sont l’oeuvre d’un être de chair et de sang. Et tous les indices convergent vers un orphelinat fermé depuis près de vingt ans, surnommé la « Tombe joyeuse ».
Mais Simon devrait prendre garde. En Haïti, ignorer les avertissements des esprits, qu’ils soient vrais ou faux, peut se révéler dangereux…

Mon avis

Envie de dépaysement ? Jérôme Loubry vous invite à Haïti ! Mais il ne s’agit pas ici de Haïti aux plages de sable fin et aux eaux turquoise. Il s’agit plutôt de misère, de corruption, de rites vaudous et de trafic d’enfants.

J’ai aimé la découverte de cette culture si éloignée de la nôtre, ces enfants terriblement attachants et ces voyages incessants entre 1984 et 2010, dont on ne comprend pas immédiatement la raison, l’auteur dévoilant petit à petit les pièces du puzzle.

Bien que n’ayant aucune croyance religieuse, Jérôme est malgré tout parvenu à instiller le doute : et si tout cela était possible en fin de compte ?

Je suis Jérôme depuis son tout premier roman et cet auteur a la capacité de changer radicalement d’univers dans chacun de ses livres, empêchant dès lors le lecteur de parvenir à deviner l’issue de l’histoire avant les dernières pages. Une fois de plus, j’ai été bluffée !