Miserole, Ludovic – Rosalie Lamorlière : dernière servante de Marie-Antoinette

Du Préau – 30 juin 2010

4ème de couverture

Un destin ! Celui d’une petite provinciale, fille de cordonnier, qui va croiser celui de la Reine Marie-Antoinette au détour des couloirs sombres et malodorants de la Conciergerie. Une fille du peuple qui rencontrera et assistera les puissants d’hier et les parvenus d’une France qui se cherche. Tous, ou presque, mourront. Elle, la survivante, apportera son témoignage bien plus tard. Relation inestimable pour bon nombre d’historiens qui, pourtant, n’ont jamais essayé de connaître Rosalie Lamorlière.

Mon avis

J’ai eu la grande chance de faire la connaissance de Ludovic Miserole lors de la première édition du Salon Iris Noir Bruxelles. Je lui ai demandé de me parler de ses livres et j’ai été tentée par celui-ci. Principalement parce que j’ai été impressionnée par le nombre d’années consacrées aux recherches nécessaires à sa rédaction.

Je me suis donc plongée dans la lecture de cet ouvrage qui, il faut l’admettre, est relativement éloigné de ma zone de confort. Mais quel régal !

Cher Ludovic, MERCI. Merci d’avoir pris le temps de me parler de ton univers littéraire et de m’avoir fait découvrir ce petit bijou. Il est à ton image : classe, intéressant, attachant et beau !