Maeght, Sarah – Les imbattables

J.-C. Lattès – 7 octobre 2020

4ème de couverture

Après ses cours de Lettres à l’université, Victoire s’occupe de Basile. Il a neuf ans, elle en a vingt-trois. Victoire rêve de partir étudier aux États-Unis, Basile rêve d’avoir un ami, de visiter la maison de Prévert en Normandie.

Il est pointilleux sur ce qui se fait et ce qui ne se fait pas, le « digne » et l’« indigne ». Elle vole dans les magasins, saute les portiques du métro et laisse l’horoscope décider de son humeur.

Un lundi, Basile rate le car pour son voyage scolaire. Victoire doit rester avec lui, le temps d’une semaine qui va changer leur vie.

Mon avis

Que dire d’un livre dans lequel il ne se passe pas grand-chose ? 

Victoire, 23 ans, est la baby-sitter de Basile, un enfant surdoué de 9 ans.  Basile m’a agacée dès les premières pages, avec son ton moralisateur.  Victoire est tout aussi agaçante dans la mesure où elle le laisse faire.  Vous en connaissez beaucoup de jeunes de cet âge qui accepteraient des leçons de morale d’un si petit enfant ?

Quant à l’histoire, elle parle d’amitié, d’amour, d’absentéisme parental, d’anorexie, de harcèlement scolaire.  Ou disons plutôt qu’elle survole ces sujets car aucun n’est développé malheureusement.

En conclusion, c’est une petite lecture qui ne me laissera certainement pas un souvenir impérissable et que j’aurais classée sans l’ombre d’un doute en littérature jeunesse.